Mes prochaines balades gourmandes en Bretagne

| Posted by | Categories: Expérience gustative

Pour mes prochaines vacances, je souhaite retourner en Bretagne afin de profiter de la beauté des paysages, du calme et bien entendu des spécialités bretonnes. Cet été, je souhaite découvrir les sanctuaires méconnus de France. Tout le monde connaît Lourdes ou La Salette. Pour commencer, je pense aller au village breton de Sainte-Anne d’Auray, un lieu qui a reçu la visite du Pape Jean-Paul II.

Dans cet article, je souhaite vous parler de Sainte-Anne d’Auray mais également d’une petite recette bretonne que j’ai eu la chance de découvrir dans l’auberge restaurant : Les Maisons Glenn Anna, dans le sud du Morbihan. Je remercie le chef cuisinier qui m’aura donné de l’inspiration pour cette délicieuse recette de cuisine : agneau rôti. Si vous souhaitez goûter aux spécialités nantaises et bretonnes, n’hésitez pas à consulter mes publications sur le sujet :

Ma recette d’agneau rôti

Pour réaliser cette délicieuse recette vous aurez besoin des ingrédients suivants :

  • Selle d’agneau 250 g,
  • Marinade : 4 cuillères à soupe d’huile d’olive à l’ail, 2 cuillères à café de miel, 1 cuillère à café de moutarde, une pincée de sel et de poivre, une pincée de sarriette, 2 gousses d’ail,
  • En complément : huile de colza ou huile d’olive pour la friture,
  • Ajouts choisis : salade de légumes frais, pommes de terre, sarrasin.

Les étapes de préparation

Au tout début, lavez et séchez soigneusement la viande, coupez les membranes et les amas graisseux (vous pouvez les laisser s’ils n’interfèrent pas avec le plat fini).

Dans un bol, mélanger les ingrédients de la marinade : huile d’olive, moutarde, miel, épices et ail pressés au pressoir.

Frotter soigneusement la viande avec la marinade à chaque endroit et la mettre dans un bol. Enveloppez-le soigneusement dans du film alimentaire et placez-le au réfrigérateur pendant une nuit.

Le lendemain, retirez la viande une heure ou deux avant de la faire frire, afin qu’elle se réchauffe à température ambiante.

Dans une poêle, faites chauffer 2 cuillères à soupe d’huile ou d’huile d’olive et faites revenir la viande de chaque côté pendant 3-4 minutes, jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée.

Pendant ce temps, préchauffez le four à 180°C (haut et bas).

Lorsque la viande est bien dorée de tous les côtés, mettez-la dans la cocotte avec la marinade qui reste dans le bol. Mettre au four pendant 30 minutes.

Préparez l’eau bouillante. Lorsque l’eau bout, ouvrez le four et versez-la dans la casserole avec l’agneau jusqu’à ce que la viande soit recouverte d’environ 1 cm supplémentaire. Continuez à cuire à découvert.

Au bout de 30 minutes, sortez la viande du four et attendez 5 minutes qu’elle repose. Ce n’est qu’alors que vous commencez à les couper.

Servez-les avec des plats d’accompagnement sélectionnés, tels que des pommes de terre, du gruau, des boulettes de pommes de terre, des moustiques et des légumes frais ou de la salade. N’oubliez pas de verser le reste de sauce sur la viande.

Que dire sur Sainte-Anne d’Auray ?

Sainte-Anne d’Auray est aujourd’hui le plus important lieu de pèlerinage de Bretagne et l’un des lieux les plus visités de France après Lourdes et Saint-Pierre. Tout cela grâce aux événements qui se sont déroulés dans cette ville au 17ème siècle.

Dans les textes religieux, Sainte-Anne d’Auray est connu pour les nombreux événements christiques qui ont eu lieux. Les premières visions commencèrent dès 1623. Iwo Nicolazic priait dans sa chambre le soir quand il vit soudain une lumière surnaturelle. Un événement similaire s’est produit quelques semaines plus tard. Comme il s’est avéré plus tard, ce n’était qu’un avant-goût des apparitions divines. Voila pour les détails historiques et religieux de cet endroit si particulier en Bretagne.

A partir de ces événements, les pèlerins affluèrent vers ce lieu appelé plus tard « Keranna » ou « le village de St. Anne ». Seulement 50 personnes vivaient ici. St. Anna était adorée en ce lieu avant même les apparitions, comme en témoigne la présence d’une ancienne chapelle en pierre, dans les vestiges de laquelle une statue a été retrouvée. La chapelle a probablement été détruite au tournant des VIIe et VIIIe siècles.

Avec près de 400 ans d’histoire, Saint-Anne d’Auray est toujours vivante ; elle essaie de rester fidèle aux détails historiques et religieux,  aux préoccupations et aux besoins des pèlerins d’aujourd’hui.

Parmi les millions de pèlerins qui sont venus ici depuis 1625, St. Jean-Paul II, qui a effectué un pèlerinage dans ce sanctuaire le 20 septembre 1996. Il a renouvelé le message de St. Anna au milieu d’une grande foule rassemblée.

Comme on peut le lire sur le site du sanctuaire, « Sainte-Anne d’Auray est un lieu de rassemblement, de ressourcement, d’espoir et de réconfort ». Sans aucun doute, le sanctuaire de Saint-Anne d’Auray est un lieu à inclure absolument dans votre projet de vacances si vous êtes intéressés par l’Histoire et les événements religieux français.

Pour découvrir la région : 

https://www.tripadvisor.fr/Attractions-g196533-Activities-Sainte_Anne_d_Auray_Morbihan_Brittany.html

https://www.baiedequiberon.bzh/sainte-anne-dauray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *